Visite de Macron le 2 mai à Amboise

Nous informons nos lecteurs que la manifestation du 2 mai à Amboise ayant été interdite par la préfecture, nous ne pouvons plus appeler à ce rassemblement, mais nous allons continuer la lutte avec les usagers.

Appel à rassemblement à Amboise le 2 mai à 11h30

"Malgré la mobilisation et la colère légitime de la population contre sa politique, Macron réprime avec toujours plus de violence le mouvement des gilets jaunes mais aussi la jeunesse,  les syndicalistes et les grévistes.

Le président des riches applique avec force son programme de démolition des retraites, de la fonction publique, des services  publics, des droits des chômeurs, de la protection sociale et des libertés.

Pourtant l’argent ne manque pas puisqu’en France 32 milliardaires possèdent autant que les 29 millions des français les plus pauvres. Les dividendes versés aux actionnaires explosent. De plus ils sont gavés d’argent public : CICE, ISF… et 100 milliards d’évasion fiscale.

Il faut que ça cesse ! Stop au racket au profit d’une minorité de privilégiés. Il faut rétablir la justice sociale, fiscale et climatique.

Premières organisations signataires: Solidaires, CGT Organismes sociaux région centre, Gilets Jaunes 37, ATTAC,  L'international des savoir pour tous, NPA, POI 37, POID, FI,  Le groupe d'action de la France Insoumise de St pierre des Corps, PG, PCOF, ....   

Le secteur de la santé est pleinement concerné par ce communiqué. Macron, le président des riches, continue, avec le Plan Santé d'Agnès BUZIN, à détruire l'hôpital public. Malgré ses allégations, les restructurations vont continuer, les fermetures de lits, de postes, de maternités et d'hôpitaux vont se poursuivre, ainsi que la marchandisation de la santé au profit des grands groupes. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Communiqué suite au drame de Reims

Le Collectif 37 Notre Santé en Danger partage l’émotion ressentie par toute la communauté soignante après le décès d’une infirmière à l’hôpital de Reims. L’agression dont elle a été victime, ainsi que sa collègue secrétaire médicale, a été commise par un homme souffrant de troubles psychiatriques sévères, et suivi dans le service voisin de celui de ses victimes.

Malheureusement, les réactions suscitées par ce drame nous inquiètent, car il ne semble être analysé que d’un point de vue sécuritaire. F. Braun (ministre de la santé), s’empressant de proposer une réunion ce jeudi sur la « sécurité » dans le secteur de la santé.

Mais un problème de fond n’est pas abordé : celui du délaissement des patients en psychiatrie, lié aux multiples fermetures de lits partout en France. Rappelons qu’à Tours, c’est 84 lits qui vont disparaitre avec le regroupement des psychiatries sur Trousseau au sein du NHP (Nouvel Hôpital Psychiatrique). Les soins en psychiatrie nécessitent un personnel formé, qualifié et nombreux La prise en charge de toute la population à travers le travail de secteur ne peut plus être assurée par manque de moyen. Des patients qui auraient besoin de soins sont abandonnés et livrés à eux-mêmes.

Les propositions sécuritaires ne sauraient répondre aux problèmes, c’est tout l’hôpital qui a besoin de moyens, en lits et en personnel, pour répondre aux besoins de santé de la population.

pour rappel voici la vidéo faite sur la psychiatrie à Tours en 2022 à l'occasion de la lutte contre les suppressions de lits et le regroupement des psychiatries sur le CHU de Tours que nous avions déjà publiée dans notre article du 21 juin dernier.

Collectif 37 Notre santé en danger
collectifsante37@gmail.com