Articles

A la Une de Collectif Santé 37

L'hôpital n'est pas en SOLDE

Le rassemblement du 13 juillet « l’hôpital n’est pas en solde », auquel le collectif santé a participé avec les hospitaliers en lutte et les syndicats CGT et SUD, a reçu un bon accueil de la part des passants et n’est pas passé inaperçu, avec des hospitaliers en blouse blanche qui distribuaient leur «  lettre aux usagers », les grandes banderoles et un « dying » sur les voies du tramway symbolisant les personnels et les patients « tués » par les conditions de travail à l’hôpital. De ce point de vue l'opération a été un succès, même si ce rassemblement n’était pas massif compte tenu des vacances. Le fait qu'il se soit tenu était déjà une victoire!Plusieurs journalistes étaient présents et la manifestation était également soutenue par les cheminots.L’événement a été rapporté dans le 19/20 de FR3 Centre-Val de Loire du 13 juillet:et voici notre propre vidéo de l’événement, également disponible sur Facebook.

Coordination Nationale INFOS 2018

Image
COORDINATION NATIONALE des COMITÉS de DÉFENSEDes HÔPITAUX et MATERNITÉS de proximitéINFOS Semaine 28 du 9 au 13 Juillet 2018EDITO… CHÀTEAUDUN… TOURS… FEURS… LE ROUVRAY… LE HAVRE… SARREGUEMINES… AUDE… MATERNITÉS… CULTURE ET SANTÉ…ÉDITOBel été à toutes et tous, même si nous savons que les personnels des hôpitaux, des maternités et des EHPAD ne peuvent poser que peu ou pas de jours pendant la période estivale. Même si nous savons que les services d’urgence sont saturés, que des lits vont être fermés…Bel été à toutes et tous avec des mobilisations qui continuent un peu partout et notamment sur le passage du Tour de France, comme à Concarneau, le 14 juillet, comme à Sarlat et au Blanc, sur les foires et fêtes comme à Châteaudun ou à Tours…Partout les actions se multiplient pour l’accès aux soins pour toutes et tous et c’est peut-être pour ça que le projet de loi santé a été repoussé au mois de septembre.La vigilance reste plus que jamais de mise au moment même où le gouvernement s’apprête …

Contre les Soldes de l'hôpital Public

Image
SERVICES EN GREVE et/ou en SOUFFRANCESoutenus par les syndicats CGT FO SUD et le collectifs santé 37 des usager-es « Notre santé en Danger » VENDREDI 13 JUILLETA partir de 12h30 PLACE JEAN JAURESPublic Nous sommes en grève et/ou en souffrance, et nous exigeons :En REANIMATION MEDICALE L’abandon du projet de réorganisation du travail en 12h postées  avec application du décret de 2002 car le service est en sous-effectif depuis 16 ans! PNEUMOLOGIE Contre la suppression des 9,5 ETP AS, la suppression de 8 lits d’hospitalisation ! 

POUR LES KINESITHERAPEUTES 10 postes non pourvus, Recrutement des masseurs kinésithérapeutes sur tous les sites et contre la privatisation des soins !

POUR LES URGENCESUn poste d'IDE supplémentaire en secteur de déchocage, la création d'une équipe de brancardage 7 nuit sur 7 ! Présence d'un agent administratif présent 24h/24 y compris en cas d'arrêt ! Présence toutes les nuits d'un agent de sécurité à l'accueil des urgences !POUR TOUS LES S…

J 10 de l’occupation des toits de l’hôpital Pierre Janet au Havre

Image
Communiqué de presse.Le Havre, jeudi 5 juillet 2018Les salariés du pôle de psychiatrie du Groupe Hospitalier du Havre sont en grève reconductible depuis le 16 juin.La participation au mouvement est massive et historique !Depuis le mardi 26 juin, 7 salariés campent sur le toit de l’hôpital 24h sur 24h dans des conditions précaires et sous la canicule soutenus par l’ensemble de leurs collègues.Leurs revendications sont simples: qu’on leur donne les moyens d’exercer leur métier dans des conditions dignes pour les patients qu’ils accueillent en hospitalisation mais aussi en CMP adulte et pédopsychiatriques.Tous-tes ont décidé de dire stop à la résignation.Ils n’acceptent plus d’accueillir les patients sur des matelas à même le sol sans aucune intimité ni sanitaires au service des urgences, faute de places. Il n’acceptent plus les lits supplémentaires entassés dans des chambres trop petites dans les services d’hospitalisation complète. Ils n’acceptent plus le manque d’effectifs pour prendr…

Le 22 juin le collectif santé était avec le personnel de l’hôpital en lutte au conseil de surveillance du CHU de Tours

Image
A la demande du collectif des services en lutte de l’hôpital, le collectif 37 Notre santé en danger venait soutenir les revendications du personnel et porter celles des usager-es au conseil de surveillance du CHU de Tours.Ce dernier réunit une partie des responsables politiques ou en charge de santé de la région et du département : le maire de Tours (président du conseil de surveillance), la direction de l’hôpital, des représentant-es de l’Agence régionale de santé, du département et de la région.La directrice ayant auparavant refusé de recevoir le collectif, c’est donc devant tout le conseil de surveillance que nous avons déposé les pétitions avec 1650 signatures pour la défense de l’hôpital contre les fermetures de sites, de lits et de postes.Les personnels des différents services représentés, kinés, réanimation médicale, urgences, pneumologie, ont exposé leurs revendications :
KinésithérapeutesL’équipe demande le recrutement de 10 kinésithérapeutes sur les postes vacants et l’inter…

Bulletin spécial 23 juin 2018

Image

Communiqué des personnels du CHU de Tours des services en grève soutenus par CGT FO SUD

Image
Dans un contexte difficile au CHU dû aux suppressions de postes et lits en pneumologie, à l’engorgement du service des urgences, à la pénurie de masseurs kinésithérapeutes à l’hôpital public et au projet de passage en 12h en réanimation publique, aujourd’hui, vendredi 22 juin 2018, une délégation de plus de 40 agents des services en grève et du collectif des usagers a interrompu et envahi le conseil de surveillance.En effet, depuis le 2 juin la demande de rendez-vous faite au président du conseil de surveillance était restée lettre morte malgré plusieurs relances.Les services sont les uns après autres intervenus (voir déclaration ci-jointe)Le président a essayé de nous faire croire que son avis et celui du Conseil de surveillance n’avaient pas de poids sur les restructurations en cours et les revendications des équipes !!Aucun membre du conseil n’a osé dans ce face à face nier la légitimité des demandes !Le personnel a argumenté face à la gravité de la situation en rappelant que tous …