Deux siècles d’histoire : de la douleur de l’enfantement aux analgésies modernes

 

NewImageJeudi 16 mai, à 18h, à Saint-Pierre-des-Corps, passage Chabrier, le Collectif Santé : Notre Santé en Danger accueillera Odile Montazeau, Sage-Femme enseignante à la retraite du CHRU de Tours pour une conférence débat intitulée :

« Deux siècles d’histoire : de la douleur de l’enfantement aux analgésies modernes »


Les moyens mis en œuvre pour atténuer les douleurs de l’enfantement ont eu pour effet la fermeture des petites maternités et l’ouverture de grands centres « industriels » (plateaux techniques de niveau II et III)

Cette conférence débouchera sur les questions concernant la naissance physiologique.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Usager-ères et salarié-es de la santé publique et privée, tout-es en grève pour la convergence entre la défense de la santé et la lutte contre la réforme Delevoye et la retraite à point

Le collectif 37 Notre santé en danger est pleinement impliqué dans les mobilisations  actuelles  de la santé incluant également celles concernant les retraites. L'intersyndicale dans la santé dont fait partie notre collectif , constituée avant le 14 novembre , se poursuit avec des appels faisant le lien entre les mobilisations spécifiques de la santé et lutte contre la réforme des retraites.

A la dernière assemblée générale sur l’hôpital, le 10 décembre, un nouveau mouvement a émergé, celui des internes en grève depuis le 9 décembre pour dénoncer leurs conditions de travail de formation et de vie: payés à 8 € de l'heure avec  des semaines de 56 à 60 heures au lieu des 48h légales, sans rémunération des heures supplémentaires.

A la manifestation du 17 décembre, journée de mobilisation à la fois pour la santé et les retraites, la santé manifestera d'abord devant l'antenne départementale de l'agence régionale de santé  avant de rejoindre en blouses blanches pour les professionnels le cortège pour la défense des retraites. Les pompiers seront également aux côtés de la santé.

Coordination Nationale, infos de la semaine

  • Semaine: 49
  • Dates: du 02 au 06/12/2019

cid:image004.jpg@01D5AE77.9C9A0B20

cid:image005.jpg@01D5AE77.9C9A0B20

cid:image006.jpg@01D5AE77.9C9A0B20

cid:image007.jpg@01D5AE77.9C9A0B20

cid:image008.png@01D5AE77.9C9A0B20

Important :
Merci de ne pas répondre sur cette adresse d'envoi
pour toute correspondance, merci d'utiliser l'adresse suivante :
cda12550@coordination-defense-sante.org

 

 

 

 

 

 

Édito (ou point fort de la semaine) :

 

Déficit de la Sécu !! Déficit des caisses de retraites !! 
Même volonté de réforme et même tromperie.

Le reportage

Les documents et comptes-rendus s'y rapportant, complétés par diverses photos, sont disponibles sur le site de la coordination.

Les documents

Sommaire :

·      L’écho des comités :                  Pages 2 à 4

·      Autres infos locales :                 Page 5

·      Dossiers :                                    Page 6

Témoignage d’une assistante de régulation médicale

Une nouvelle forme d’action : la grève des données

-

·      Culture et santé :                        Page 7

 

 

L’écho des comités :

 

Journée du 05 décembre pour le soutien des personnels hospitaliers

 

MOUTIERS - 73

 

La journée du 05/12 sera consacrée à la défense du personnel hospitalier et à la réforme des retraites.

 

RDV À ALBERTVILLE POUR 9H30 PLACE DE LA GARE ET À 14H30 À CHAMBÉRY, AU PALAIS DE JUSTICE

 

 

DOLE - 39

 

Nous vous invitons à venir nombreux à la manifestation du Jeudi 5 décembre à Dole (10H30 avenue de Lahr) pour dire :

"Contre la casse de notre système social et solidaire :

Défendons nos RETRAITES, la SECURITE SOCIALE et la SANTE !"

Nous pourrons nous retrouver à la banderole du Comité de Défense des Hôpitaux publics de Dole, avec affichettes, pancartes, etc...

 

 

SARLAT - 24

 

Matinée animée ce matin aux pieds des marches de la Grande Rigaudie !

Installés vers 9h30 et bien installés, grilles prêtes à recevoir banderoles et panneaux !

Rejoints ensuite par des « gilets jaunes », des pompiers venant à la rencontre des passants, en une heure et demie 300 tracts distribués et

167 signatures recueillies.

http://coordination-defense-sante.org/wp-content/uploads/2019/12/Sarlat-Photo-action-du-30-Novembre-2019-1024x679.jpg

L’article

 

 

SISTERON - 04

 

image005.jpg

 

Le tract

 

NORD ESSONNE - 91

 

Non à la fermeture des HÔPITAUX DE JUVISY, LONGJUMEAU, ORSAY

 

La mobilisation porte ses fruits !

L’ARS (Agence Régionale de Santé) devant les besoins criants et la mobilisation de la population, recule

- À Juvisy, le service de médecine interne (57 lits) est maintenu, des consultations avancées reviennent sur place, le sort de l’hôpital est renvoyé à 2024.

- À Longjumeau, l’horizon recule jusqu’à 2026.

Pétition à signer en ligne

 

LUÇON - 85

 

Un mauvais coup à l’hôpital de Luçon!...

 

image006.jpg

 

La lettre du mois de Novembre 2019

 

FEURS - 42

 

Rassemblement du Collectif des Usagers de Défense du Service public Hospitalier du Forez

« CONTRE LA PRIVATISATION DE LA MAISON DE RETRAITE DE MONTBRISON

CONTRE SA DÉLOCALISATION

RASSEMBLONS-NOUS CE VENDREDI 6 DÉCEMBRE À 14 HEURES

ESPACE GUY POIRIEUX À MONTBRISON

 

  Devant les difficultés à obtenir des réponses de la part des différents élus, au regard de la désinformation régulièrement faite (conférence de Monsieur ZIEGLER, Président du département, lettre du Maire de Montbrison aux Montbrisonnais…), le Collectif des usagers pour la défense du service hospitalier du Forez entend relancer le débat pour que leur voix soit entendue.

A l’occasion de la venue à Montbrison du Président du Sénat, Monsieur Gérard LARCHER, ce vendredi 6 décembre, nous vous invitons à poursuivre la mobilisation.

NOUS VOUS DONNONS RENDEZ-VOUS CE VENDREDI À 14 HEURES SUR LE PARKING DE LA SALLE GUY POIRIEUX À MONTBRISON À L’OCCASION DE LA RENCONTRE ORGANISÉE AVEC LES MAIRES DU TERRITOIRE.

Nous comptons sur votre présence.

Le tract

 

 

 

 

Autres infos locales :

 

LE BLANC - 36

 

Maternité du Blanc : les bébés "blancois de coeur" rassemblés samedi

 

Ils auraient dû naître au Blanc, mais depuis la fermeture de la maternité, ils ont vu le jour à Poitiers, Chatellerault, Châteauroux ou Limoges : ces bébés seront rassemblés samedi après-midi au Blanc à l'initiative du collectif "C'est pas demain la veille".

 

L’article

 

NANTES - 

 

Au CHU de Nantes, la maternité est en surchauffe

 

Configurée pour 3 800 accouchements, la maternité du CHU de Nantes est saturée. Plus de 100 transferts de patientes vers d’autres établissements ont dû être diligentés cette année, parfois en urgence. Crise et détresse des équipes à la clé.

 

L’article

 

 

Au CHU, nouveau coup dur en psychiatrie

 

Toujours la même méthode : On déclare ne pas fermer d'hôpitaux mais on ferme des services, soi-disant pour faire mieux.

 

L’article

 

ROCHEFORT - 17

 

Grève surprise à l’hôpital de Rochefort : 90 % des opérations annulées

 

image007.jpg

 

Action, réaction ! Les infirmiers de l’hôpital de Rochefort ont décidé de se mobiliser aujourd’hui afin de protester contre la casse dans leur hôpital.

 

L’article

 

 

 

Dossier :

 

Témoignage d’un ARM

 

Je suis ARM,

Ce sigle un peu barbare désigne les Assistants de Régulation Médicale. Notre ancien nom : les permanenciers. Nous sommes des agents hospitaliers au service du public.

Nous travaillons dans un SAMU ( Service d’Aide Médicale Urgente), et, comme les urgences, nous traitons de plus en plus d’appels, même ceux qui ne sont pas urgents, du plus petit bobo à la détresse vitale. C’est le SAMU qui envoie le SMUR (Service Mobile d’Urgence et de Réanimation).

Nous assurons l’écoute permanente au centre 15 ou 112 , le jour comme la nuit , 7/7…

La suite du témoignage

 

 

Grève des données

 

Des professionnels de santé décident de s’affranchir des contraintes informatiques et numériques
pour retrouver le sens de leurs métiers

 

Grève des données

 

Culture et santé :

 

Médecine et médecins

 

Sketch d'Albert MESLAY

 

Le sketch

 

 

« Toutes les infos sur le site de la Coordination Nationale »

 

http://coordination-defense-sante.org/

 

 

Pavé mis à jour le 2 Mai 2019

 

 

@ Lettres précédentes

 

Les bébés doivent-ils être rentables ?

Le rapport de la cour régionale des comptes Centre Val de Loire rendu public récemment sur l’Hôpital de Chinon nous laisse pantois.

Les termes utilisés n’ont rien à voir avec les besoins en santé. Il est question de parts de marché, de rentabilité… L’hôpital aurait trop embauché et la maternité ne serait pas rentable avec seulement 560 naissances par an, il en faudrait 1100 à 1200.

Pourtant, la politique de santé vis-à-vis des hôpitaux peut-être clairement interrogée quand il est reconnu dans ce rapport qu’avec la T2A (1) l’hôpital s’est mis en déficit, que, avec la convention entre la clinique privée Jeanne d’Arc (2) et l’hôpital, les flux financiers se font au bénéfice de la clinique. On apprend également que des médecins, profitant de la pénurie ont négocié très cher leur salaire mettant un peu plus en difficulté l’établissement! Tout ceci sans compter les restrictions budgétaires votées avec le Projet de loi de financement de la sécurité sociale avec une enveloppe toujours plus restreinte pour les hôpitaux.

« La chambre observe que la maternité du CHC n’apparaît pas comme une activité soutenable en l’état. Si différentes solutions sont envisagées, elle considère qu’une décision doit être prise pour ne pas obérer la situation financière de l’établissement dans un avenir proche. De même, l’hôpital doit concevoir une offre de soins de proximité, conforme à la perspective de vieillissement de son bassin de recrutement. Ainsi, il pourrait utilement envisager d’explorer, en lien avec l’ARS et le CHRU de Tours, la possibilité d’un double repositionnement de son activité vers une prise en charge élargie de gériatrie et de SSR (3) , articulée avec une évolution de sa maternité vers un centre de périnatalité avancé du CHRU. »

Ces préconisations du rapport rentrent bien dans le cadre du plan « Ma santé 2022 » qui prévoit de transformer les hôpitaux périphériques en hôpitaux de « proximité » avec les mêmes caractéristiques que ce que propose la cour des comptes. Pour cette raison, les dénégations de l’ARS ne nous rassurent pas car les menaces de fermeture commencent souvent par un rapport défavorable de la Cour des Comptes, comme ce fut le cas à Vierzon. Il a fallu toute la mobilisation du personnel, de la population et des élus pour faire reculer ce projet. A Creil, la maternité niveau 3, pas assez rentable, a fermé avec 1700 accouchements par an !

La maternité de Chinon, une des 35 en France à être reconnue comme labellisée « Amie des bébés » attire également des parturientes de Tours recherchant une maternité à taille humaine.

Le collectif 37 Notre santé en danger appelle les usager-ères à s’organiser pour défendre leur hôpital et leur maternité et à participer aux mobilisations dans la santé, notamment le 14 novembre prochain, journée nationale de défense de la santé aux côtés des professionnel-les de santé.

Notre Collectif appartient à la Coordination des Hôpitaux et maternités de proximité qui a tenu ses rencontres nationales du 17 au 19 octobre et qui fait état de situations similaires et s’attache à coordonner ces luttes.


Pour nous joindre

par Courriel : collectifsante37@gmail.com

sur notre blog https://collectifsante37.blogspot.fr/

sur Facebook https://www.facebook.com/collectifsante37/

sur Twitter: https://twitter.com/ColSante37


  1. T2A : Tarification à l’activité
  2. Dès 1998, un protocole a été établi entre le CHC, la clinique Jeanne d’Arc. La répartition initiale prévoyait que le l’Hôpital assurerait les activités de gynécologie-obstétrique, de médecine, de soins de suite et rééducation, de psychiatrie et d’urgences et la clinique assurerait les activités de chirurgie (plateau technique) y compris de chirurgie gynécologique
  3. SSR : Services de Soins de Suite et Réadaptation