Coordination Nationale, infos de la semaine

« Que vivent l’égalité, la solidarité et la justice »

  • Semaines: 25
  • Dates: Du 17 au 23 juin 2024

Ne pas supprimer !

Édito : 

Édito emprunté au docteur Dr Philippe Bizouarn,

médecin au CHU de Nantes et philosophe

« Que vivent l’égalité, la solidarité et la justice »

reflexion/point-de-vue

Sommaire :

L’écho des comités :

Créteil

La coordination pour la défense du Service de Chirurgie cardiaque de l'Hôpital H. Mondor fait le point sur l’évolution de l’offre de soins en Val-de-Marne.

Le compte-rendu-reunion-du-17-juin-2024/

Remiremont

Le comité demande que le conseil de surveillance qui se réunit le jeudi 20 juin exige une véritable mutualisation des moyens pour réouvrir dès que possible la néonatologie et reclasser la maternité au niveau 2.

Le communique

Tarbes

CGT, FSU et Solidaires et Indecosa-CGT des Hautes-Pyrénées ont décidé d’exprimer publiquement leur opposition au projet de fermeture des hôpitaux de Tarbes et Lourdes pour la construction d’un hôpital dit unique à Lannes.

Le communiqué

Sarlat

Une fois de plus le plateau technique est fermé jusqu’au 15 juillet au prétexte récurrent de l’absence d’un des membres du trio : anesthésiste/gynéco/pédiatre.

Le comité refuse une évolution qui confine au pourrissement de la situation mettant gravement en danger les parturientes et contribuant à la démoralisation des soignants. Il interroge le directeur départemental de l’ARS.

L’article

Tours

Mobilisation contre la fermeture de 24 lits de psychiatrie au CHRU de Tours

L’article

Autres infos locales :

Bayonne

Plus de 350 salariés de la santé privée lucrative se sont rassemblés devant la sous-préfecture à Bayonne ce mardi 18 juin, au 1er jour d'une grève nationale illimitée. Ils ont obtenu gain de cause quelques heures plus tard, le ministère de la Santé a validé l'avenant sur les hausses de salaires.

L’article

Bretagne

L’association de 15 maires bretons nouvellement créée annonce former un recours contre l’Etat pour manque de financement des établissements pour personnes âgées.

D’autres régions se mobilisent.

Le communique

Tonneins

Tonneins, Lot-et-Garonne, désert médical depuis des dizaines d’années, serait-elle en passe d’avoir trouver une solution?

L’article

Dossiers :

Collectif inter hôpitaux

Les 16 et 17 juin, par consultation électronique, le Collectif Inter Hopitaux a adopté, à l’unanimité, une modification de sa motion constitutive du 10/10/2019 en y intégrant, explicitement, son adhésion aux valeurs d’égalité du service public hospitalier et ses attentes pour l’hôpital de demain.

Le communique

Etudes de médecine

Dans un article du Quotidien du médecin réservé aux abonnés on peut lire :

« Lors d’une interview accordée à France Inter dans « Questions politiques », le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a fait une suggestion pour le moins surprenante : conditionner le financement des études des futurs médecins à leur choix de spécialité et de subdivision. »

Médicaments

Citoyennes et citoyens, professionnel.le.s de santé, syndicalistes, militant.e.s d’associations, mutualistes, élu.e.s, responsables politiques, nous refusons le chantage permanent exercé par les laboratoires sur notre système de protection sociale, dans les négociations des prix des traitements, sous menace de pénuries. Nous n’acceptons ni cette stratégie mortifère des laboratoires pharmaceutiques, ni la mansuétude ou l’accompagnement du Gouvernement par sa complaisance en avantages fiscaux, accordés à l’Industrie pharmaceutique, sans jamais exiger de contreparties. Alors que dans le même temps la politique gouvernementale impose l’austérité budgétaire pour tous les secteurs de la santé..

L’appel-de-medicament-bien-commun/

PADHUE

Inquiétude sur le sort des médecins Hors Union Européenne dans le contexte électoral actuel.

Le communique

Culture et santé :

https://www.youtube.com/watch?v=lIaiEhvJNOY


« Toutes les infos sur le site de la Coordination Nationale »

Ce message n'est pas un spam, mais une information militante

Pour vous désabonner, envoyer un mail à 

cda12550@coordination-defense-sante.org

COORDINATION NATIONALE des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de Proximité

(Fondée à Saint Affrique en avril 2004)

Siège social : 1 rue Jean Moulin 70200 LURE

Adresse postale : Chez JL Landas - 26 rue Gambetta - Avenue Mich - 44000 Nantes

SIREN : 503 711 988 - SIRET : 503 711 988 00025

Association agréée - Arrêté du 06/06/2018 - N2017RN0146

Site : http://coordination-defense-sante.org/ Facebook https://www.facebook.com/Coordinationdefensesante

Contact :cda12550@coordination-defense-sante.org

Présidente : Michèle LEFLON michele.leflon@orange.fr

Adresse : 34 Rue de la Porte de Bourgogne - 08000 Charleville-Mézières - Tél 06 08 93 84 93

Secrétaire : Rosine LEVERRIER boudchoum@wanadoo.fr

Adresse : 5 Rue Barbey d'Aurévilly - 14500 VIRE - Tél 02 31 67 07 54 - 06 41 29 08 02

Trésorier : Jean-Luc LANDAS jeanluc.landas@sfr.fr

Adresse : 26 rue Gambetta - Avenue Mich - 44000 Nantes - Tél : 07 50 45 06 87

@ Lettres précédentes

 

Commentaires

  1. voici l'aboutissement d' une politique d’austérité .C est une honte .Faire une politique de rentabilité vis a vis de vie humaine .Au cour de ma carrière, j'ai vu tout ce changement a partir du moment ou il a ete instauré prix de journée ,prestation à l'acte ,notion de client ,projet seraphin ,etc

    RépondreSupprimer
  2. il faut beaucoup plus prendre en cote que le personnel infirmier est confronté à de nombreux risques professionnels, biologiques , mais aussi physiques, psychologiques enfin par côtoiement constant de nos jours avec la violence aux urgences ! Ces risques sont aggravés par des conditions de travail stressantes, comme le travail de nuit : https://www.officiel-prevention.com/dossier/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-biologique/la-prevention-des-risques-des-soins-infirmiers-risques-professionnels-infirmieres

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Le message sera publié après modération.

Voilà : c'est fait.
Et un grand MERCI !!!!

Posts les plus consultés de ce blog

Mobilisation contre la fermeture de 24 lits de psychiatrie au CHRU de Tours

L'intersyndicale SUD, CGT et FO du CHRU de Tours avait appelé à la grève les personnels de psychiatrie à compter du 11 juin, pour protester contre la fermeture de 26 lits jusqu'à la fin de l'année.

Les professionnel.les étaient monté.es sur le toit du bâtiment pour visibiliser leur mouvement.

Une quarantaine de personnes dont notre collectif se sont retrouvés devant le bâtiment de psychiatrie à Trousseau pour les soutenir. (voir le message envoyé par le collectif et lu par une syndicaliste).

D'autres initiatives sont à suivre.

Un clin d'oeil a ainsi été envoyé aux "perchés du Havre" qui avaient mené une lutte débutée le 16 juin 2018 à l'hopital Pierre Janet contre les conditions d'accueil très dégradées pour leurs patient.es par manque de place et de personnel. Le 3 juillet la direction avait annoncé la création de 28 postes. Leur lutte est devenue emblématique avec celle du Rouvray la même année.

Collectif 37 Notre santé en danger
collectifsante37@gmail.com

Le 16 mai rassemblement pour les EHPAD à Tours

Une 60ne de personnels et usager.es se sont rassemblés le 16 mai devant l’ARS départemental de Tours à l’appel des organisations syndicales, FO , CFE CGC acteurs santé, SUD santé sociaux et le collectif 37 Notre Santé en Danger.

Un rendez-vous avait lieu avec la directrice départementale de l’ARS et son adjointe pour exiger des conditions de travail décentes et des prises.

Le collectif santé a demandé des précisions sur le budget alloué aux département sachant qu’il y a des annonces contradictoires : 10 milliards + 10 milliards d’économies prévues en 2024 sur les services publics, les hôpitaux, la sécu les collectivités locales et d’un autre 650 millions d’€ annoncés le 23 avril pour les EHPAD et la loi bien vieillir du 8 avril 2024 qui fait beaucoup de promesses.

 La loi bien vieillir notamment qui prétend lutter contre les maltraitances dédouane à bon compte le gouvernement en favorisant les signalements, alors qu’il faudrait d’abord mettre fin à la maltraitance institutionnelle qui oblige le personnel à courir pour s’occuper des résidents. Comment accueillir des animaux quand il y a déjà du manque de personnel?

Rien n'est dit sur le nombre de personnels par résident, la formation de ce personnel, l'encadrement des bénéfices des EHPAD privés ; comment éviter la maltraitance institutionnelle dans ces conditions?

Le prix des EHPAD est tel qu'une partie de la population ne peut même pas envisager d'y aller.

La directrice a répondu que c’était trop tôt ou trop tard mais qu’elle ne pouvait nous dire les moyens alloués aux départements.

 Par contre, elle met tous les dysfonctionnements sur le dos des directions d’établissements qui ne gèrent pas bien les moyens alloués.

Par ex à l’EHPAD de Loches où il n’y a plus d’infirmière de nuit, un partenariat a été fait avec une HAD qui couvre 35 établissements. Si un résident a besoin d’antalgique type morphinique qui ne peut être donné par une aide-soignante il doit attendre de longues heures pour être calmé le temps qu’une infirmière puisse être disponible ou bien le renvoyer aux urgences.

Quand on réduit les fonds des services publics, des collectivités locales comment permettre aux EHPAD de fonctionner correctement ?

Les personnels ont décrit leurs conditions de travail et la perte de sens qui leur fait pour une partie quitter ce travail.

Au total, plus d’une soixantaine de personnes des différentes EHPAD du département est venue pour exiger de meilleures conditions de travail et de soins avec l’intersyndicale. L’épuisement du personnel rend difficiles aussi les conditions de lutte, c’est pourquoi il est important d’élargir le soutien. A noter qu’aux côtés du collectif santé une délégation d’étudiant.es de la FSE est venue soutenir cette lutte.

Cette mobilisation est une étape pour aller plus loin en prévision de nouvelles initiatives

Collectif 37 Notre santé en danger
collectifsante37@gmail.com