Notre santé en danger un concert de soutien pour l’hôpital


Le concert du 15 avril à St pierre des Corps pour la défense de l’Hôpital de Tours était un succès.

300 personnes sont venues assister à ce spectacle et, aussi bien du côté du public que des artistes, la motivation était forte de se mobiliser pour un hôpital qui réponde aux besoins de la population. Un groupe folk de St Pierre a d’abord accueilli le public.

Marie Pierre Martin du collectif santé a ensuite expliqué le démantèlement du CHRU de Tours avec la suppression de 3 sites sur 5 et les suppressions de postes et de lits. Rosine Leverrier, pour la Coordination des Hôpitaux et Maternités de proximité a expliqué la campagne nationale : « Stop à la catastrophe sanitaire annoncée ; Exigeons l’accès aux soins pour toutes et tous».

Le spectacle était de qualité ; pendant 3h, les prestations se sont succédé.

La P’tite Rouge de Touraine a présenté des chants de son crû sur des airs connus dénonçant les méfaits de la restructuration hospitalière.

Les chorales d’Esvres AKWABA-A et l’ensemble instrumental avaient, elles, un répertoire de chants populaires traditionnels français ou étrangers.

La mairie de St Pierre des Corps était représentée au concert et Marie-France Beaufils est passée pour apporter son soutien.

A l’entracte beaucoup de monde pour signer les pétitions, demander des renseignements ou adhérer au collectif santé. Public et choristes ont tenu à apporter concrètement leur soutien pour la mobilisation. La recette du spectacle va servir à mobiliser encore avec la réalisation d’un film documentaire en cours de réalisation par Sans canal Fixe à partir de témoignages de salarié-es ou d’usager-es de l’Hôpital.

L’appel a été lancé pour participer à la mobilisation du 19 avril pour la défense des services publics à 10h place de la Liberté, aux côtés des cheminots, et de continuer à faire signer les pétitions pour l‘hôpital qui seront remises à la direction du CHRU en lui demandant un rendez-vous pour entendre les revendications des usagers.

Pour organiser tout cela, la prochaine réunion du collectif aura lieu le 23 avril à 18h salle 2 du passage Chabrier





Décompression après l'effort

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Communiqué suite au drame de Reims

Le Collectif 37 Notre Santé en Danger partage l’émotion ressentie par toute la communauté soignante après le décès d’une infirmière à l’hôpital de Reims. L’agression dont elle a été victime, ainsi que sa collègue secrétaire médicale, a été commise par un homme souffrant de troubles psychiatriques sévères, et suivi dans le service voisin de celui de ses victimes.

Malheureusement, les réactions suscitées par ce drame nous inquiètent, car il ne semble être analysé que d’un point de vue sécuritaire. F. Braun (ministre de la santé), s’empressant de proposer une réunion ce jeudi sur la « sécurité » dans le secteur de la santé.

Mais un problème de fond n’est pas abordé : celui du délaissement des patients en psychiatrie, lié aux multiples fermetures de lits partout en France. Rappelons qu’à Tours, c’est 84 lits qui vont disparaitre avec le regroupement des psychiatries sur Trousseau au sein du NHP (Nouvel Hôpital Psychiatrique). Les soins en psychiatrie nécessitent un personnel formé, qualifié et nombreux La prise en charge de toute la population à travers le travail de secteur ne peut plus être assurée par manque de moyen. Des patients qui auraient besoin de soins sont abandonnés et livrés à eux-mêmes.

Les propositions sécuritaires ne sauraient répondre aux problèmes, c’est tout l’hôpital qui a besoin de moyens, en lits et en personnel, pour répondre aux besoins de santé de la population.

pour rappel voici la vidéo faite sur la psychiatrie à Tours en 2022 à l'occasion de la lutte contre les suppressions de lits et le regroupement des psychiatries sur le CHU de Tours que nous avions déjà publiée dans notre article du 21 juin dernier.

Collectif 37 Notre santé en danger
collectifsante37@gmail.com