Message de soutien du Collectif Santé à Irène Frachon !

Le 23 septembre va s'ouvrir le procès du Médiator. Si le laboratoire Servier et l'agence nationale du médicament se retrouvent sur le banc des accusés c'est grâce à la ténacité d'une pneumologue, Irène Frachon qui n'acceptait pas de voir ses effets délétères sur ses patientes. Le Médiator, donné comme coupe-faim,provoquait des lésions graves des valves cardiaques. 1200 à 2000 patients sont morts.  La lutte de ce médecin, pour obtenir d'abord l'interdiction de ce médicament et ensuite pour obtenir justice et réparation pour les victimes, a été très longue et ardue. Elle est relatée dans le film "La fille de Brest", passé en avant première à Tours le 28 octobre 2016 au Cinéma les Studio, à l'initiative du collectif 37 Notre Santé en Danger. Le retrait de ce médicament n'a eu lieu qu'en 2009 après 30 ans d'utilisation.

Nous avons envoyé un message de soutien à Irène Frachon :

Le Collectif 37 Notre Santé en Danger de Tours, tient à vous apporter tout son soutien face au rude procès qui s'annonce contre le laboratoire Servier et son Médiator.
Votre venue au cinéma "Studio" à Tours en 2016  pour l'avant-première de la projection du film "la Fille de Brest" avait été un succès qui avait permis de faire connaitre votre combat. Elle a fait date pour notre Collectif et tous ceux qui sont attachés à défendre les intérêts de la population face à la toute puissance de l'industrie pharmaceutique, et qui veulent que la justice soit rendue.

Nous aurons à cœur de suivre et de répercuter le déroulement du procès qui va commencer le 23 septembre, afin de populariser cette bataille le plus possible.
N'hésitez pas à nous transmettre des éléments d'information suivant vos possibilités.

voici sa réponse :

C’est vraiment un message ADORABLE qui me va droit au cœur !

On les aura !!

Amitiés à tous

Ps : Si vous souhaitez accompagner ce combat, je vous joins un message de la revue Prescrire pour la promotion d’un livre essentiel et que je vous invite à commander et faire connaitre

Nous vous invitons à suivre son conseil et nous vous tiendrons au courant au fur et à mesure des informations que nous aurons

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Communiqué suite au drame de Reims

Le Collectif 37 Notre Santé en Danger partage l’émotion ressentie par toute la communauté soignante après le décès d’une infirmière à l’hôpital de Reims. L’agression dont elle a été victime, ainsi que sa collègue secrétaire médicale, a été commise par un homme souffrant de troubles psychiatriques sévères, et suivi dans le service voisin de celui de ses victimes.

Malheureusement, les réactions suscitées par ce drame nous inquiètent, car il ne semble être analysé que d’un point de vue sécuritaire. F. Braun (ministre de la santé), s’empressant de proposer une réunion ce jeudi sur la « sécurité » dans le secteur de la santé.

Mais un problème de fond n’est pas abordé : celui du délaissement des patients en psychiatrie, lié aux multiples fermetures de lits partout en France. Rappelons qu’à Tours, c’est 84 lits qui vont disparaitre avec le regroupement des psychiatries sur Trousseau au sein du NHP (Nouvel Hôpital Psychiatrique). Les soins en psychiatrie nécessitent un personnel formé, qualifié et nombreux La prise en charge de toute la population à travers le travail de secteur ne peut plus être assurée par manque de moyen. Des patients qui auraient besoin de soins sont abandonnés et livrés à eux-mêmes.

Les propositions sécuritaires ne sauraient répondre aux problèmes, c’est tout l’hôpital qui a besoin de moyens, en lits et en personnel, pour répondre aux besoins de santé de la population.

pour rappel voici la vidéo faite sur la psychiatrie à Tours en 2022 à l'occasion de la lutte contre les suppressions de lits et le regroupement des psychiatries sur le CHU de Tours que nous avions déjà publiée dans notre article du 21 juin dernier.

Collectif 37 Notre santé en danger
collectifsante37@gmail.com