Rassemblement du mardi 25 juin pour notre droit inaliénable à l'IVG !

MARDI 25 JUIN 2019 à 18h30

21 rue Constantine à TOURS
siège du Conseil Départemental d'Indre-et-Loire
de l'Ordre des Médecins

RASSEMBLEMENT POUR
NOTRE DROIT INALIÉNABLE À L'IVG !

Nous nous mobilisons contre les menaces de GRÈVE DE L'IVG
(interruption volontaire de grossesse)

lancées par le SYNDICAT NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES et OBSTÉTRICIENS DE FRANCE (SYNGOF) dont Mme PAGANELLI,
GYNÉCOLOGUE À TOURS, est secrétaire générale !

Comme d'autres femmes en France, Suzy, au nom du Collectif "Avortement en Europe, les femmes décident" a porté plainte auprès de l'Ordre des Médecins contre trois représentants du SYNGOG, après des menaces de grève sur l'IVG et des propos réactionnaires et insultants sur les droits des femmes.

Comme la loi le stipule, Le Conseil Départemental de l'Ordre des Médecins convoque Suzy à une "Commission de conciliation" avec le Dr PAGANELLI le 25 juin à 18 h 30, à son siège 21 rue Constantine à Tours.

IL NE PEUT PAS Y AVOIR DE CONCILIATION AVEC CELLES ET CEUX QUI REMETTENT EN CAUSE LE DROIT À L'IVG.

Nous nous battons :

  • pour refuser toute menace de grève sur l'IVG,
  • pour assurer l'accès de toutes les femmes à l'IVG quels que soient leur situation économique, sociale, leur lieu de vie,
  • pour donner les moyens financiers aux centres pratiquant les IVG,
  • pour la réouverture de tous les CIVG (centre d'interruption volontaire de grosses) fermés ces dernières années,
  • contre la clause de conscience spécifique à l'IVG pour les médecins,
  • pour que la formation aux techniques d'avortement fasse partie de la formation initiale et continue des professionnel.les de santé.

A l'appel du Réseau Féministe 37, les associations/organisations/structures :

CGT 37 - FSU 37 - DLGS Les Amis de Demain Le Grand Soir - MJCF - NPA - OLF 37 - Peuples Solidaires Touraine - PCOF - PCF - SCOP L'ENGRENAGE - SUD Education - SUD Santé Sociaux - Union syndicale SOLIDAIRES - UCL 37 - Collectif 37 Notre santé en danger - Centre LGBTI Touraine...

En plus de cet appel, nous vous proposons de lire également l'article suivant qui donne des éclairages sur cette affaire: la pratique de l'IVG est déjà remis en cause par certains gynécologues pour clause de conscience, alors il n'est pas neutre qu'un syndicat de gynécologue appelle à la grève des IVG dans un conflit avec l'état! Le droit à l'IVG n'est pas acquis une fois pour toutes.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Communiqué suite au drame de Reims

Le Collectif 37 Notre Santé en Danger partage l’émotion ressentie par toute la communauté soignante après le décès d’une infirmière à l’hôpital de Reims. L’agression dont elle a été victime, ainsi que sa collègue secrétaire médicale, a été commise par un homme souffrant de troubles psychiatriques sévères, et suivi dans le service voisin de celui de ses victimes.

Malheureusement, les réactions suscitées par ce drame nous inquiètent, car il ne semble être analysé que d’un point de vue sécuritaire. F. Braun (ministre de la santé), s’empressant de proposer une réunion ce jeudi sur la « sécurité » dans le secteur de la santé.

Mais un problème de fond n’est pas abordé : celui du délaissement des patients en psychiatrie, lié aux multiples fermetures de lits partout en France. Rappelons qu’à Tours, c’est 84 lits qui vont disparaitre avec le regroupement des psychiatries sur Trousseau au sein du NHP (Nouvel Hôpital Psychiatrique). Les soins en psychiatrie nécessitent un personnel formé, qualifié et nombreux La prise en charge de toute la population à travers le travail de secteur ne peut plus être assurée par manque de moyen. Des patients qui auraient besoin de soins sont abandonnés et livrés à eux-mêmes.

Les propositions sécuritaires ne sauraient répondre aux problèmes, c’est tout l’hôpital qui a besoin de moyens, en lits et en personnel, pour répondre aux besoins de santé de la population.

pour rappel voici la vidéo faite sur la psychiatrie à Tours en 2022 à l'occasion de la lutte contre les suppressions de lits et le regroupement des psychiatries sur le CHU de Tours que nous avions déjà publiée dans notre article du 21 juin dernier.

Collectif 37 Notre santé en danger
collectifsante37@gmail.com