Articles

Affichage des articles du mai, 2018

Marée populaire samedi 26 mai à Tours

Image
Le collectif 37 Notre santé en danger se rallie à la marée populaire pour l'égalité, la justice sociale et la solidarité initiée nationalement par 48 organisations politiques associatives et syndicales pour donner plus de force aux luttes qui se mènent contre la politique de "Macron de son gouvernement et du MEDEF".

Elle aura lieu dans toute la France avec des initiatives locales.

L'austérité dans la santé se traduit par des catastrophes au niveau des hôpitaux, du point de vue des salariés et des usagers dont on entrevoit seulement les conséquences, car les pressions sont fortes sur les salariés pour qu'ils se taisent. Les inégalités territoriales se traduisent par des déserts médicaux aggravés par les restructurations hospitalières. Les attaques contre la sécurité sociale augmentant les restes à charge, amènent de plus en plus de  renoncements aux soins.
Des luttes dans les EHPAD, les hôpitaux, dans les services sociaux éclatent, les usagers doivent aussi joind…

Cela devait arriver!

Image
Le collectif 37 Notre santé en Danger est scandalisé par l’annonce de la mort de personnes âgées dans la salle commune d’attente des urgences à l’hôpital de Tours sans soins et sans accompagnement mais n’est pas étonné. Il n’est pas étonné car pour deux cas qui sont connus combien de personnes  sont renvoyées ou restent chez elles sans être prises en charge ? Depuis des années le personnel des urgences tire la sonnette d’alarme et l’hôpital continue à supprimer des postes et des lits ! Pour le Pr Calais, président de la commission médicale, sur 200 décès aux urgences chaque année, la majorité survient dans ces conditions là et ce n’est pas spécifique à Tours!

Dans ce cas-là il faut mettre des moyens au niveau national mais ce n’est pas le choix fait par le gouvernement.

Pour la ministre, Agnès Buzyn, le problème n’est pas qu’il manque des médecins et du personnel mais que trop de personnes vont aux urgences qui ne devraient pas y aller ! D’ailleurs le tri doit être fait en amont, on a…

un Jeudi de la Colère

Image
Aujourd’hui, jeudi 17 mai, les personnels du CHRU de Tours et des services en grève étaient mobilisés, place Jean Jaures avec les salariés de la Croix rouge d’Indre et Loire pour manifester leur colère face à la dégradation de leurs conditions de travail qui met en danger la qualité "minimale" des soins.


Cette manifestation a été marquée par une dénonciation des conditions de fonctionnement du CHRU devant un parterre de salariés et d'usagers de l'hôpital couchés au sol.

Cet événement a fait l'objet d'un article dans la Nouvelle République du 18 mai 2018.

CHU de Tours : les usagers ont le droit de savoir!

Image
La direction de l’Hôpital ne veut pas que la population connaisse les conséquences des restructurations déjà engagées avec une diminution du nombre de lits et de personnels. Une cinquantaine de lits ont déjà été supprimés depuis le début de l'année; c'est maintenant au tour du service de pneumologie de subir la suppression de 8 lits supplémentaires avec des conséquences néfastes pour les patients.C'est ce qui ressort d'un article de la Nouvelle République de ce jour: CHU de Tours : On ne doit pas dire ce qui se passe à l’hôpital, dans lequel « Sud Santé dénonce l’"omerta" imposée par la direction ... Dans la plupart des services du CHU, le dialogue social s’est considérablement durci ces derniers mois. Pour preuve, ce récent courrier de la direction qui rappelle aux grévistes (réquisitionnés) qu’ils n’ont pas le droit d’afficher leurs revendications et leurs états d’âme en présence des patients ou du public. « Le personnel subit des pressions. L’encadrement c…

Communiqué de soutien aux mobilisations

Image
Lure, le 11 Mai 2018.

15 mai, Marche Blanche des Hôpitaux en lutte 22 mai, journée de grève des fonctionnaires 26 mai, Convergence des luttes 23 juin, Initiative Nationale de la Coordination Nationale des mobilisations grandissantes pour les services publics du XXI ème siècle
Les mobilisations pour la défense des services publics et notamment hospitaliers sont en cours ou en devenir.
Face aux attaques sans précédent contre les hôpitaux, la SNCF, la fonction publique, les personnels, les élus, les usagers refusent de laisser faire.
Dans le secteur hospitalier, à Clamecy, Decize, Gray, Saint Claude, en Bretagne, à Ruffec, Creil, dans toute la France des mobilisations convergentes résistent à cette politique régressive et quelquefois en remportant des succès comme en Bourgogne Franche-Comté ou dans le Grand Est.
Partout ailleurs des mobilisations massives sont en cours à la SNCF, dans les universités, dans la fonction publique d’une façon générale.
Loin d’être dépassé, le service public …

DÉFENDRE LES ARRÊTS DE TRAVAIL - Les arrêts maladie sont un droit des personnes malades, ils font partie des traitements

Image
Le  Syndicat de la Médecine du Travail a publié, sur son blog, jeudi 5 mai, une «  lettre aux patient.e.s, usager.ère.s, citoyen.ne.s » pour rappeler la nécessité de défendre les arrêts de travail.Ce rappel est particulièrement important alors que la médecine du travail est de plus en plus souvent attaquée sur ce sujet et d'autres comme le montrait encore récemment un article de l’Express.Cette lettre fait écho à notre article de décembre dernier sur les attaques actuelles des grandes entreprises et du gouvernement contre les mesures de protection de la santé au travail.Voici le contenu de cette lettre:Le SMG, comme d'autres organisations politiques et syndicales, constate avec inquiétude que les arrêts maladie sont de plus en plus critiqués au moyen de raccourcis idéologiques :
Arrêt maladie = fainéant.e.s,
Arrêt maladie = fraudeur.euse.s,
Arrêt maladie = absentéisme,
Arrêt maladie = trou de la sécu,
Arrêt maladie = perte de compétitivité...
Cette stigmatisation aboutit même à un c…