La psychiatrique en souffrance et en colère manifeste le 20 mai à Tours.

Le collectif psychiatrie était à nouveau mobilisé ce jeudi 20 mai à Tours.

Ce collectif rassemble les organisations syndicales CGT, FO, SUD santés sociaux ainsi que des professionnels de Tours, Amboise Châteaurenault, Loches et Chinon pour les établissements publics ainsi que ceux de la clinique Ronsard, en grève déjà depuis plusieurs semaines pour obtenir du personnel en remplacement des absences.

Une Assemblée Générale qui avait lieu le matin s'est poursuivie par une manifestation colorée et festive pour rappeler les revendications de la psychiatrie. Il manque une soixantaine de postes dans le secteur public et si une quinzaine ont été promis, notamment pour l'extra hospitalier, on est encore loin du compte. Des lits ont été fermés par manque de personnel. Pour les patients, il est très difficile d'avoir rapidement des consultations, et une fois le rendez-vous obtenu, de pouvoir avoir un suivi dans des délais décents et efficaces pour des soins psychiques. Les besoins augmentent mais les moyens sont en berne!

Le collectif santé avait une banderole: "Pour une psychiatrie humaine, + de personnel, + de moyens."

reportage de l'événement dans le Journal de TV tours du 20 mai

ainsi que sur la Nouvelle République !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Coordination Nationale, infos de la semaine

Les 35ème Rencontres Nationales de la Coordination se sont déroulées les 17, 18 et 19 novembre dernier : un grand moment pour enrichir notre réflexion commune, un grand moment de convivialité et d’échange avec un but : améliorer l’accès aux soins pour toutes et tous dans la proximité.

Stop à la dégradation des conditions de travail, des prises en charge et de l’accès aux soins !

Le 16 novembre était une journée nationale de mobilisation dans la Santé, au moment où le Projet de Loi de Finance de la Sécurité Sociale, qui prévoit encore 3,5 mds d’économie, va passer avec un nouveau 49-3. A l’appel de l’intersyndicale hospitalière 37 et de notre Collectif, une centaine de personnes se sont retrouvé dans la cour de l’hôpital pédiatrique Clocheville qui est mobilisé depuis le 2 octobre dernier pour protester contre la dégradation des conditions de travail et d’accueil des enfants malades. Ils et elles sont maintenant rejoints par la chirurgie digestive de Trousseau et la cardiologie va suivre. Le cortège s’est ensuite rendu place J. Jaurès devant la mairie où notre Collectif a pris la parole, (ci-dessous), puis jusqu’à l’ARS où une délégation a été reçue. Avant cela, au passage devant le centre des congrès, les manifestant.es ont reçu le soutien de Sophie Binet, secrétaire générale de la CGT, qui était présente à Tours dans le cadre du congrès des cheminots CGT.

Le film "Clocheville à vendre", un outil de débat sur l’Hôpital

Clocheville à vendre En 2017 le CHRU de Tours a entrepris une restructuration entraînant la fermeture à terme de 3 établissements sur 5 dont l’hôpital pédiatrique Gatien de Clocheville.

Le collectif 37 Notre santé en danger n’a pas tenu pour acquise la suppression d’un tel établissement à rayonnement régional, compte-tenu du service rendu à la population dans ce bassin de vie pour la prise en charge des enfants avec de multiples avantages dont une maison des parents.>

Le film relate l’importance de cet hôpital et les luttes qui jalonnent les différentes étapes de la restructuration en cours.

Ces fermetures de structures hospitalières ont lieu partout en France. Elles suscitent des luttes et ce film peut être un support pour engager une réflexion sur les transformations de l’hôpital public et l’évolution de la prise en charge de la santé en France.